Envie de participer ?

En ce milieu de confinement, je vous propose de découvrir Bastien Cochet un pilote de karting prometteur. Il est étudiant à Skema et à accepté de répondre à quelques questions. 

Interview of Bastien Cochet

 

  1. Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m'appelle Bastien Cochet, j'ai 20 ans, j'habite à Marcq en Baroeul, je suis étudiant en l2 eco gestion à l'esdhem Skema et je pratique le karting à haut niveau depuis 2014. Je suis dans une équipe qui s'appelle vdk racing qui est une écurie anglaise et belge. C'est une équipe internationale car il y a des pilotes du monde entier comme des chinois, des australiens, des américains, des danois ou encore des israéliens et biens d'autres. La pratique de l'anglais est donc courante. C'est l'une des meilleures écuries mondiales avec de nombreux titres de champion du monde, dont notamment François Becamel qui était à Skema, et de champion d'Europe. Beaucoup de pilote évoluent maintenant en monoplace ou en gt comme notamment Stoffel vandoorne qui a fait de la F1, la catégorie la plus prestigieuse du sport automobile. 

 

  1. Comment se déroule ton année sportive jusqu'ici ? 

Malgré le contexte actuel, le karting arrive à vivre avec un calendrier assez réduis quand même, j'ai pu participer au championnat d'Europe où j'ai pu terminer 8eme, ce qui est un bon résultat car sur chaque manche de ce championnat il y avait 72 pilotes qui venaient de partout en Europe et certains d'autres continents. Il me reste normalement une coupe d'Europe fin novembre au Portugal. 

 

  1. Quels sont tes futurs objectifs ?

Tout d'abord réussir mon année scolaire et obtenir ma l2 car c'est le plus important. Ensuite, réussir ma coupe d'Europe au Portugal. Pour l'année prochaine, si tout reprend, le championnat de France, d'Europe et du monde et aussi de possibles tests en voiture en tcr ou en gt4. 

 

  1. Malgré la crise sanitaire, arrives-tu toujours à pratiquer ton sport ? 

Et bien de façon assez compliquée car c'est un sport qui demande des déplacements à l'étranger ce qui compliquent les choses. De plus la saison se situe entre mars et novembre donc en plein milieu de la crise du COVID. Malgré tout cela, certains championnats ont pu avoir lieu avec des protocoles sanitaires stricts. 

 

  1.  Quels sont les qualités les plus importantes pour un pilote ? 

Pour moi la plus importante est d'avoir l'esprit de compétition, vouloir toujours s'améliorer, la soif de victoire, avoir le sens de la course pour faire les bons choix. Il faut être méticuleux dans ce qu'ont fait et être humble. Et bien sûr avoir un certain talent et le faire avec passion et avec plaisir. 

 

  1.  As-tu réussi à trouver ton rythme entre Skema et karting ? 

 Oui, mais au début ce n'était pas facile car souvent lors d'une course je pars du mercredi au dimanche donc je rate pas mal de cours. Pendant le championnat du monde par exemple, j'ai raté 1 semaine entière car la course commençait le lundi et finissait le dimanche. Je suis arrivais le lundi d'après sans avoir pu travailler. Mais maintenant grâce à l'aide d'un ami de ma classe qui est aussi sportif de haut niveau nous pouvons nous aider, il prend mes cours et devoirs pendant que je suis en course et inversement quand lui est en déplacement sportif. J’essaye dès que je peux de trouver un peu de temps pour travailler, comme à l'hôtel le soir. Donc je pense que si on est motivé et organisé, on peut allier le sport et les études.

 

  1. En ce moment tu suis les cours en ligne avec le confinement, ce doit être plus simple pour toi ?

Oui au début ce n'était pas facile de s'adapter au cours en ligne, de se motiver à travailler toute la journée à la maison car on peut vite être distrait mais maintenant j'ai trouvé mes habitudes et j'arrive à prendre mes cours comme si j'étais en présentiel. Les professeurs mettent beaucoup de documents en ligne, ce qui m’a aidé même si ma saison a été raccourcie.  

 

  1. Que peut on te souhaiter pour la suite ? 

Je pense que sur le plan sportif, beaucoup de bons résultats seraient la meilleure chose à souhaiter ainsi que de nouvelles opportunités comme passer en voiture par exemple. Sur le plan scolaire, réussir mes études, décrocher une école de commerce et pouvoir avoir un métier qui me permettra de pratiquer ma passion.  

 

Nous espérons que vous gardez le sourire durant ce confinement.

N’oubliez pas de pratiquer du sport mais surtout prenez soin de vous et de vos proches. 

 

 

English version bellow 

 

In this environment of confinement, I propose you to discover Bastien Cochet a promising karting driver. He is a student at Skema Sophia, and he agreed to answer a few questions.

 

  1. Can you introduce yourself in a few words? 

My name is Bastien Cochet, I'm 20 years old, I live in Marcq en Baroeul, I'm a student in l2 eco-management at the esdhem Skema, and I practice high-level karting since 2014. I'm in a team called vdk racing. It is an English and Belgian team. It's an international team because there are drivers from all over the world like Chinese, Australian, American, Danish, Israeli, and many others. The practice of English is, therefore, common. It is one of the best teams in the world with many world championships titles, including François Becamel who was at Skema, and European champion. A lot of drivers are now racing in single-seaters or gt, such as Stoffel vandoorne who made F1 the most prestigious category in motorsport.

 

  1.  How is your sports year going so far? 

Despite the current context, karting manages to live with a rather reduced calendar, I was able to participate in the European championship where I finished 8th, which is a good result because on each round of this championship 72 drivers came from all over Europe and some from other continents. It should have one more European Cup at the end of November in Portugal.

 

  1.  what are your future goals?

 First of all, to pass my school year and get my l2 because that is the most important thing. Then, to pass my European Cup in Portugal. For next year, if everything starts again, the French, European and world championship and also possible tests in car in tcr or gt4.

 

  1. Despite the health crisis, do you still manage to practice your sport? 

Well in a rather complicated way because it is a sport that requires travel abroad which complicates things. Moreover, the season is between March and November, in the middle of the covid crisis, but despite all this, some championships could take place with strict sanitary protocols. 

 

  1. what are the most important qualities for a driver? 

For me, the most important is to have the spirit of competition, to always want to improve, the thirst for victory, to have the sense of the race to make the right choices. And you have to be meticulous in what you do and be humble. And of course, to have a certain talent and to do it with passion and pleasure. 

 

  1. Did you manage to find your rhythm between skema and karting? 

It was not easy because often during a race I start from Wednesday to Sunday so I missed a lot of lessons even during the world championship I missed a whole week because the race started on Monday and finished on Sunday so I arrived on the following Monday without having been able to work but now thanks to the help of a friend from my class who is also a high-level sportsman we can help each other, He takes my classes and homework while I'm running and vice versa when he's away on sports trips and I try to find some time to work as soon as I can, like at the hotel in the evening. So I think that if you are motivated and organized, you can combine sport and study.

 

  1.  At the moment you are taking the online courses with containment, it must be easier for you.

Yes, in the beginning, it was not easy to adapt to the online course, to motivate yourself to work all day at home because you can quickly get distracted, but now I have found my habits, and I can take my classes as if I were in a classroom. The teachers put a lot of material online, which has helped me even though my season has been shortened.  

 

  1. What can we wish you for the future?

I think that on the sporting level, a lot of good results would be the best thing I could wish for as well as new opportunities such as going by car for example and then on the academic level to succeed in my studies, drop out of business school and be able to have a job that combines my passion and work.

 

We hope you keep smiling during this confinement. 

Don't forget to play sports, but above all, take care of yourself and your loved ones.

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.