Envie de participer ?

Bien poser les pieds est un facteur clé́ de la performance en escalade. Car vous aurez beau être au top physiquement, si votre pose de pied est médiocre, vous grimperez toujours en decà de vos capacités. Je vous propose quelques conseils et exercices pour améliorer votre pose de pied, que ce soit en falaise ou en salle.

Améliorer sa pose de pieds en escalade by Mathilde Fleury

1) La précision 

Garder le regard dirigé vers la prise sur laquelle vous allez poser le pied, jusqu’à ce que le pied soit posé dessus. Plus précisément, vous allez regarder, non pas la prise dans son intégralité́, mais la zone de la prise sur laquelle va venir se poser le gros orteil. 

Réaliser vos poses de pied en 3 temps qui peu à peu se fondront : une phase d’approche rapide vers la prise / un stop / une approche finale ultra précise donc lente (là où les infos visuelles prendront tout leur sens). 

Sur les prises arrondies ou plates, vous pouvez relâcher le pied dans le chausson (tout en gardant la jambe tonique). Et laisser descendre le talon pour augmenter la surface de contact et l’adhérence. Sur les réglettes, restez bien tonique au niveau de la voûte plantaire et contractez les orteils. 

2) Contraste de sensation

Sur une section de mur plutôt inclinée positivement, grimpez avec un pied équipé d’un chausson, l’autre pied nu ou équipé d’une basket. Alternez à chaque voie.
C’est par le contraste des sensations d’appuis au niveau des pieds droit et gauche que votre perception des prises va s’affiner. 

3) Mains sous les épaules 

Pour être plus précis avec les pieds, sur une section de mur plutôt inclinée positivement, vous pouvez limiter l’action de traction des bras en ne vous autorisant pour les mains que des prises situées sous la ligne des épaules.
Vous pouvez rendre l’exercice obligatoire en attachant vos mains à l’aide de deux bouts de corde indépendants, reliés au pontet du harnais. La longueur doit être calculée pour que les mains ne dépassent pas la ligne des épaules. 

4) Balanciers 

Sur une section de mur plutôt inclinée positivement, vous allez balancer une jambe latéralement en vous tenant en équilibre sur l’autre jambe. Les mains sont à plats ou sans trop serrer les prises, dans un premier temps. Ensuite, vous allez repérer visuellement une prise de pied. Et sans interrompre le mouvement de jambe, aller poser le pied sur cette prise, le plus précisément possible. 

5) Traversées – Transferts d’appui 

En traversée, en bas d’un mur ou sur pan, vous allez chercher à aller d’un point A à un point B en utilisant le moins possible de prises de pied. Concrètement, vous allez être amenés à aller pointer des pieds très décalés latéralement. Et à transférer votre poids dessus.
Faîtes des traversées dans les deux sens puis de passages en passages en cherchant à éliminer des prises ! 

6) Pieds-mains 

Vous pouvez essayer de faire autant de pieds-mains que possible. Pour réaliser ce jeu, l’idéal est de grimper dans une voie bien sculptée. Ou bien encore un pan, une zone de mur riche en prises, sans s’occuper des couleurs.
C’est intéressant car rapidement ça génère des positions de corps qui améliorent à la fois la souplesse et les blocages. Et qui demandent ensuite de transférer tout le poids sur le pied, avant de développer sur la jambe. 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.